Pont Rousseau




 


Vue générale de la gare de Pont Rousseau



         Dès la sortie du pont de Pirmil, la voie de Legé se séparait de celle de l'état, tout en lui restant parallèle  jusqu'à l'entrée de la gare état de Pont Rousseau. Puis c'est l'arrêt du Chêne Creux et arrivait à la station des Sorinières au nord de cette agglomération  laissant sur sa gauche la ligne de Rocheservière.
A la sortie de la gare le train traversait la vallée de l'Ognon sur un pont métallique de 12m et entrait en gare de Pont Saint Martin puis la voie franchissait le ruisseau de la Chaussée contournait le bourg de la Chevrolière  par l'est et entrait dans la station desservant cette localité
. Elle se dirigeait ensuite parallèlement au lac, vers Saint Philbert de Grand Lieu et après avoir franchi la Boulogne sur un pont métallique de 23m entrait dans la station de ce nom.
(Sur tout le parcours compris entre le pont de la Chaussée et les abords de Saint philbert de Grand Lieu, la voie était établie en remblai au dessus du marais proche du lac de Grand Lieu)
Traversée de  la vallée de la Logne  pour arriver à l'arrêt de la Roussière se maintenant ensuite sur la rive gauche de la Logne, puis arrivait à la station de la Limouzinière / Saint Colombin. A la sortie de cette gare, la voie se faufilait entre une masse de roches très dures et un méandre très prononcé de la rivière. Elle contournait ensuite le coteau de Bois Bonin et s'établissait sur le flanc rocheux de la colline  qu'elle gravissait  puis entrait en gare de Saint Jean / Saint Étienne de Corcoué. Puis la ligne  traversait la Logne  dont elle épousait ensuite la vallée, très tortueuse et très resserrée en certains points, sur sa rive droite elle atteignait ainsi la station de Moulin Guérin. Et toujours sur la droite de la logne, arrivait en gare de Legé.  


< Nantes (Gare de Legé)                    < Accueil Gares >                      Les sorinières >

< accueil >