NANTES (gare de Legé)






Vue générale de la gare de Nantes, on distingue de gauche à droite : L'aire couverte pour le garage des voitures. Le château d'eau et la remise a machines primitive. Au premier plan, la Boire des Récollets.








Vue générale de la partie Sud de la gare de Nantes.
On note de gauche à droite la Remise a machines et les ateliers primitifs, la remise supplémentaire, la voie état de Pornic et le viaduc de Pirmil.






Ligne de Nantes à Legé
Déclaration d'utilité publique: le 1er Août  1890
Longueur: 44,204 km
Ouverture à l'exploitation : 28 Août 1893
Fermeture à l'exploitation : 1er Mai 1935

Tracé
La ligne avait son origine à la périphérie Sud de Nantes, où avait  été établie la gare de Legé située dans la prairie d'Aval, le long de la boire des Récollets, bras Sud de la Loire aujourd'hui comblé. On y accédait par le Boulevard Victor Hugo, desservi par une ligne de tramway.
Dès la sortie de cette gare la voie de Legé s'insérait dans celle  des chemins de fer de l'état, de Nantes à Pornic, au moyen d'une troisième file de rail pour l'utilisation commune du pont métallique par lequel cette dernière ligne franchissait le bras de Pirmil, la ligne locale utilisait le rail Est. Dès la sortie du pont de Pirmil, la voie de Legé se séparait de celle de l'état.


<Accueil gare                                        Pont Rousseau >


< accueil >